Posted on

Libérer le clown

Activer le clown en vous
Dans le jeu du tarot, le clown (ou Mat, ou Fou) porte le numéro “0”, celui du commencement.

L’autre jour, une amie me faisait part des bonnes intentions qu’elle voulait mettre dans son travail. Je l’écoutais formuler ses envies et attendais la suite, espérant ressentir un sentiment d’exaltation. Quand elle eut fini de parler, je laissais échapper les mots qui se pressaient sur mes lèvres : “Oui, et à cela j’ajouterai que je te souhaite surtout de bien te marrer ! Parce ce que le travail sans un bonne dose de rire ou de fun, ça devient vite déprimant.” Elle eut un cri du cœur : “Oui, c’est ça ! J’ai besoin de rigoler !”.

Autour de moi, que ce soient des amis ou des clients, nombreux sont ceux qui envisagent leur travail ou leur relation avec trop de solennité. Et l’énergie n’est pas au rendez-vous. Ni pour eux-même, ni pour leur interlocuteur. L’environnement professionnel et relationnel est à tel point régi par le contrôle et la peur d’échouer qu’il déteint sur le moral.

Il n’y a pas de véritable relation, ni d’apprentissage, ni de travail bien fait sans fous rires et sans passion. Le sérieux se nourrit aussi d’humour, de détente et de débordements. On dit que le monde fut crée à partir d’un éclat de rire. Autorisez-vous à déconner et à faire le clown. Osez retrouver cette part de vous-même, joueuse et farceuse, capable de jongler avec les évènements qui se présentent. Détendez épaules et mâchoires, et envisagez votre avenir avec légèreté et fantaisie.

Le clown est la première carte d’un jeu de tarot amérindien que j’utilise régulièrement. Sa carte porte le numéro “0”, celui du commencement. Elle correspond à la liberté, à l’innocence et à la joie de vivre. Le clown est libre de vivre sa vérité, sans masques et détaché des contraintes sociales. Il se délecte de la vie car il n’a plus rien à prouver. Avec lui, sentez-vous capable de vous libérer des pensées angoissantes et de transgresser vos propres limites. Relâchez-vous.

Quand je commence à me prendre au sérieux, je me sens comme un clown qui porterait des talons hauts. – Robin Williams

Au cours d’un séminaire en entreprise, les participants s’éveillent et leur regard s’illumine quand il est question de se retrouver autour d’une bouteille de vin ou d’une bière. J’en dessine, des verres à pied, car c’est le moment où l’énergie du groupe sort enfin de sa cage. Cette parenthèse conviviale est une des stratégies possibles, pour renouer avec un lâcher-prise salvateur.

Le dieu Dionysos (Bacchus) a appris l’art de vin parce qu’il invite à la transe et à l’extase qui permet de renouer avec le sens de la vie. Gardez le symbole, ou buvez-le, en reconnaissant ce besoin profond qui vous pousse à renouer avec votre clown intérieur. Exercez-vous en posant une intention : ressentez le besoin de légèreté, d’innocence et de rire, puis envisagez votre journée ou votre rendez-vous avec cette énergie bien ancrée en vous. Sentez votre choix de donner le ton : ça marche.

La fatigue, qui accompagne les changements de saison, les nuits à rallonge ou le froid qui s’installe, invite à renouveler votre élan de vie. Déméter, mère et déesse de la croissance, sort de sa dépression grâce au rire et aux blagues salaces de Baubô. Le rire renferme l’énergie vitale, sexuelle et sacrée, celle qui vous met en mouvement et vous donne accès à votre puissance. Le rire fait prendre de la distance avec ce qui vous préoccupe et qui alimente inquiétudes ou passages dépressifs. Il vous aide à vous désidentifier et se révèle être l’arme vitale avec laquelle vous retourner.

Si tu vois tout gris devant toi, déplace l’éléphant. – Proverbe indien

Le langage s’est enrichi depuis des siècles d’expressions imagées aux origines sexuelles : “sans déconner !”, “avoir la puce à l’oreille”, “jeter le bébé avec l’eau du bain”, “c’est chouette !” sont autant d’expressions qui révèlent des métaphores dont vous ne soupçonnez pas le sens grivois et libertin (à découvrir dans 200 drôles d’expressions érotiques de Agnès Pierron*). Celles-ci témoignent de la vitalité et force créative qui se loge dans le besoin de légèreté et d’humour, essentielles à la vie. Car si c’est pas fun, c’est sans doute que c’est mort.

*On y apprend, par exemple, que “enfiler des perles”, c’est avoir un rapport sexuel. “Avoir la puce à l’oreille” est le symbole d’une excitation sexuelle féminine, l’oreille étant une des multiples métaphores du vagin. “Se dorer la pilule” vient d’une technique d’embellissement de gélule par une pellicule dorée et signifie “se faire sodomiser” (et non se faire bronzer). “Jeter le bébé avec l’eau du bain” renvoie à l’action de se laver après un rapport sexuel pour enlever le sperme et éviter ainsi de tomber enceinte. “Sans déconner !” ou “déconne pas” signifie “sors pas du vagin”. “C’est chouette !”  veut dire “prends-moi par derrière”, le “chouette” étant l’anus, un terme adopté par libertins et homosexuels dans les années 30, etc.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

À propos de Vanina Gallo

Créatrice de The Joyful Way, je suis une coach reconnue, une pionnière de la facilitation graphique et l’auteur de “Penser en images”. Je prends soin de l’épanouissement des personnes et contribue avec ma sensibilité artistique au développement harmonieux des organisations. Qu’il s’agisse de vous accompagner à relever des défis quotidiens et existentiels ou de faciliter les réflexions et visions d’un groupe avec la puissance de l’image, je vous aide à innover et à trouver les ressources pour créer la vie que vous désirez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *