Posted on

L’identité féminine passe par le désir sexuel

Oser être soi, c’est oser désirer
L’énergie de vie est sexuelle. Être femme, c’est prendre en main votre désir de vie.

Êtes-vous consciente de votre désir de femme ? L’assumez-vous ? En êtes-vous fière ?

Le rapport au désir n’est pas toujours aisé car il touche au vécu archaïque et à ce qui a été véhiculé dans l’inconscient familial et personnel. Dans le ventre de la mère et dès les premiers jours, durant les mois et les années qui se suivent, se joue et se rejoue l’histoire personnelle du désir. Désir de vie, désir d’être, désir de l’autre, désir sexuel… Tout est question de désir. Ce rapport au désir fonde le sentiment d’être et d’identité. Simone de Beauvoir a écrit : “On ne naît pas femme, on le devient”, car l’identité féminine est mouvante. Interroger votre rapport au désir vous aide à prendre votre place.

dissocier vécu et énergie sexuelle

Parler de désir peut exalter ou troubler. Si la question réveille une frustration ou insatisfaction, sachez que l’identité est un chemin qui se construit avec le temps et que rien n’y est figé. Pour relâcher la pression et vous ouvrir à de nouvelles expériences, prenez le temps de dissocier votre vécu de l’énergie sexuelle qui vous anime.

  • D’un côté, il y a le vécu : c’est ce que vous avez expérimenté dans votre vie au niveau de la relation affective et sexuelle. Ce vécu n’est pas votre identité : il est ce qui a été. Ces expériences colorent l’image que vous avez de vous-même et invitent à un travail d’introspection et d’acceptation. Accepter, c’est reconnaître au niveau physiologique, émotionnel et cognitif ce que vos expériences ont laissé comme traces pour vous en libérer.
  • De l’autre côté, il y a l’énergie sexuelle du désir. Elle est l’élan vital qui vous a fait naître, grandir et vous pousse à vous accomplir. Elle est la force de vie toujours présente en vous. Cette énergie vitale a besoin d’être reconnue, nourrie, mise en actes et en mots. Car elle représente votre potentiel en mouvement et sculpte l’identité de la femme que vous êtes en train de devenir.
Prendre votre désir en main et devenir sujet

L’énergie vitale et sexuelle incite à créer et à procréer : donner naissance à un nouvel être, à de nouvelles idées, sensations ou expériences. L’énergie vitale vous entraîne à engendrer un projet encore inexistant, celui d’une femme désirée et désirante en perpétuel mouvement. Désir de vous réaliser, de vous sentir connectée et être vous-même, unique parmi les autres. En suivant vos propres pointillés, pensez à :

  • vous reconnecter à l’énergie vitale qui se manifeste au cœur de votre être,
  • vous dédier à des activités qui réveillent les sens,
  • apprendre à vous aimer sincèrement,
  • cultiver la compagnie de ceux qui vous mettent en joie,
  • faire le petit pas de côté qui vous déséquilibre un peu et rend la vie plus excitante,
  • oser suivre les envies qui viennent de vos tripes (voir la différence entre désir et volonté),
  • tenir votre désir, l’affirmer et le revendiquer haut et fort sans vous soucier du regard des autres,
  • vous autoriser à être telle quelle et à demander au monde de s’adapter à vous.

Le désir, c’est le guide de l’accomplissement de notre vie. – Danièle Flaumenbaum, auteur de “Femme désirée, femme désirante

Honorez la femme désirante, merveilleusement “imparfaite” et insouciante qui sommeille en vous. Son désir vous guide à travers le chaos de la vie.

À propos de Vanina Gallo

Créatrice de The Joyful Way, je suis une coach reconnue, une pionnière de la facilitation graphique et l’auteur de “Penser en images”. Je prends soin de l’épanouissement des personnes et contribue avec ma sensibilité artistique au développement harmonieux des organisations. Qu’il s’agisse de vous accompagner à relever des défis quotidiens et existentiels ou de faciliter les réflexions et visions d’un groupe avec la puissance de l’image, je vous aide à innover et à trouver les ressources pour créer la vie que vous désirez.

Une pensée pour “L’identité féminine passe par le désir sexuel”

  1. Voilà un billet qui me donne envie de découvrir ce fameux livre – entre la prescriptrice originale et les commentaires sur Amazon, je crois en ses qualités ! Les illustrations sont également fort intéressantes… Alors ce serait vrai, les américains seraient capables de produire du porno sensible au désir féminin, et fidèle à toutes les étapes de vie(s) des femmes ?…
    Vivement que Chine et Toi nous racontiez cela ! ;-)

Répondre à Stéphanie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *