Posted on

La liste des 101 désirs

La liste des 101 désirs est un exercice pour demander ce qui vous rend merveilleusement heureux et voir vos désirs se réaliser. Pour affiner la formulation de vos désirs, réservez un coaching avec Vanina Gallo
Demander ce qui vous rend merveilleusement heureux et voir vos désirs se réaliser.

Comment cesser de ruminer le passé pour tourner son regard vers le présent ? Comment matérialiser la puissance créative qui sommeille en nous ? Comment s’émerveiller du sublime pouvoir qui nous habite ?… En formulant 101 désirs selon quelques règles à connaître pour mieux les voir se réaliser. La tecnica dei 101 desideri, élaborée par le prolifique auteur et conférencier italien Igor Sibaldi, est issue d’une ancienne pratique orientale. Cet exercice vous invite à un voyage intérieur pour renouer avec l’enfant créateur en vous et son regard émerveillé sur le monde.

Grandir, c’est avoir de plus en plus de désirs. Et augmenter son pouvoir de réalisation. – Igor Sibaldi

Un merveilleux voyage intérieur

Cet exercice amorce une intime introspection à travers un authentique dialogue avec vous-même. Formuler dix, vingt, trente désirs peut sembler déroutant au début. Parce qu’il vous faut chercher, creuser sans cesse, cette intense exploration a le mérite de vous mener vers des territoires insoupçonnés et de vous révéler des désirs inattendus, grisants, parfois même poétiques et merveilleusement formulés.

Tout au long du voyage, c’est votre enfant intérieur qui se réveille, curieux et ébloui de ce qui l’entoure. Il vous pousse à ouvrir les yeux, à observer, à contempler le monde qui s’offre à vous, en demandant : « tiens, est-ce donc ça que je veux ? » Votre attention devient alors de plus en plus subtile et éveillée. Car il n’y a aucune limite au désir… Seule une âme innocente et insouciante peut croquer la vie en disant : « Je veux… Je veux… Je veux ! »

Sortir de la dualité

Avez-vous remarqué que vous vous cantonnez souvent à deux options, instaurant ainsi un désagréable dilemme ? Dans cet exercice, il est question de sortir de la dualité. Car choisir entre deux choses, c’est vous limiter à des alternatives élaborées par d’autres que vous. Désirer, c’est vouloir plus. C’est sortir du choix binaire pour prendre un chemin qui vous est propre.

When you’ve got to choose / Every way you look at it, you loose. – Simon & Garfunkel in “Mrs. Robinson”

Quand tu dois choisir / Dans tous les cas, tu es perdant.

Regarder devant soi

Rester au niveau du désir, sans aller au-delà, alimente une forme d’impuissance. C’est pourquoi la formulation du désir utilise le verbe vouloir et commence par ces deux mots puissants : « Je veux… » Vouloir manifeste plus fortement votre intention. Vouloir se situe hors espace et hors temps, il prépare le terrain. 

Pour vouloir, il vous faut regarder devant vous. Avec votre enfant intérieur, portez votre attention sur les pépites du présent et sur ce que vous ressentez intimement. Le miracle se produit à chaque fois que vous jetez un regard innocent et amoureux sur vous-même, sur les autres et le monde.

S’ouvrir à l’énergie du miracle

Nous avons appris, en devenant adulte, à baisser les yeux et à regarder vers le bas. Cet exercice vous exhorte à relever la tête et à tourner votre regard vers le ciel étoilé, là où naissent de grandes choses. La vie étant un flux continu de possibilités, comme un vent qui passe, elle dit : « Où va-t-on ? »

Soyez donc prêt à répondre, à saisir et recevoir les cadeaux du ciel. Dès lors, votre désir devient un catalyseur de rencontres et d’opportunités. Il provoque ainsi des hasards heureux ou synchronicités et manifeste votre confiance totale en la vie. Vouloir, c’est vous adresser aux anges et ceux-ci attendent des réponses rapides, claires, précises pour intervenir. Purifiez vos désirs en les formulant avec un enthousiasme débordant. Restez fixé sur cet unique objectif : cultiver l’innocence. Sachez-le, en ouvrant grand votre cœur, la réponse est toujours « oui ».

Vouloir, c’est se préparer à recevoir.

La technique des 101 désirs

Cet exercice se fait en deux étapes et vous engage sur deux ans. Il est secret, n’en parlez à personne. Gardez-le au chaud dans votre cœur.

Année 1 • Le brouillon

Prenez un joli cahier, votre stylo préféré et, tout au long de l’année, rédigez une première liste de 150 désirs.

150 désirs, c’est démesuré, voir impossible… C’est précisément ce chiffre qui vous permet d’approfondir et d’affiner vos formulations en changeant votre vision des choses. En effet, il vous faut être inventif pour dépasser les sempiternels impératifs et devoirs, souvent assimilés à des désirs.

Durant cette laborieuse investigation, vous allez changer et grandir intérieurement. Attendez-vous à raturer et à réécrire vos désirs de multiples fois. C’est pourquoi il est important d’écrire à la main pour conserver toutes les étapes de votre brouillon.

Pour vous guider, Igor Sibaldi a formulé 10 règles (ou conseils) pour rédiger vos désirs. Prenez le temps de les lire et de les intégrer, car elles vous font gagner du temps.

  • Commencer chaque désir par « je veux ».

Ne commencez pas votre phrase par un indéterminé « je désire » ni de timide « je souhaiterais » ou « ça me plairait de ». Avec cette liste, vous prenez la responsabilité de vos désirs, vous les affirmez en écrivant « je veux ».

  • Formuler en positif.

N’utilisez pas de négation ni de mots à résonance négative. Je le dis souvent, l’inconscient n’entend pas la négation. Au lien d’écrire « je ne veux pas tomber malade » ou « je veux être immunisé contre la maladie », dites « je veux être en parfaite santé ». Igor Sibaldi l’a testé : écrire « je veux rebondir à chaque problème » équivaut à appeler les problèmes.

  • Chaque désir doit être formulé en moins de 14 mots.

Votre désir doit pouvoir s’énoncer en une seule expiration. Quand votre formulation dépasse les 14 mots, son énergie se disperse et manifeste en réalité un conflit intérieur ou une résistances à exprimer le désir. Comme si vous cherchiez à vous persuader de son bien-fondé. Or, un désir ne se justifie pas : il est un élan vibrant, spontané, qui se présente à vous en toute simplicité. Seule une formulation courte rend compte de cet élan, c’est pourquoi chaque mot compte et la virgule vaut pour un mot.

  • Ne pas désigner une personne précise dans une quête affective, amoureuse ou sexuelle.

Vous limiter à une personne en particulier peut se retourner contre vous. Demandez des choses heureuses au lien de vous restreindre à celles qui vous retiennent. Restez axé sur le fait désiré et écrivez « je veux avoir des histoires d’amour réciproques et heureuses. » Vous êtes pris dans un élan, ne le figez pas.

  • Ne pas faire de comparaison.

Écrire « je veux être intelligent comme Machin » est risqué : vous allez vous attirer tout ce qu’implique être Machin. Or, votre dialogue intérieur est personnel, singulier. Ne cherchez pas à désirer ce que les autres désirent. Désirez sans vous comparer, sans détourner votre regard pour épier ce que font les autres. Regarder droit devant vous, car vous êtes l’unique point de référence.

  • Formuler des désirs tangibles, concrets.

N’écrivez rien d’abstrait comme « je veux être généreux ». Soyez plus spécifique, précis : « je veux apporter la prospérité à tel groupe ». Car votre conscience doit assumer son choix et tous les détails qui la ravissent. Ne laissez pas le hasard ou l’indécision décider pour vous. Évitez également la formule « je veux devenir » si ne voulez pas passer votre temps à devenir. Dites plutôt « je veux être » ou « je veux mettre mon énergie à ».

Rien n’est en devenir, tout est déjà là.

  • Ne pas demander de l’argent.

L’argent est une abstraction. Il est juste un moyen et non un objectif. Soyez direct en demandant l’objet convoité. Par ailleurs, l’argent renvoie à un devoir, non un vouloir : avoir l’argent pour obtenir telle chose implique je dois avoir de l’argent. Évitez également le verbe acheter et ses synonymes : plutôt que de formuler « je veux acheter un château », dites « je veux un château ». Ne vous préoccupez pas du comment, restez concentré sur votre objectif.

  • Ne pas formuler des désirs en série.

Évitez toute répétition comme « Je veux un appartement à Berlin… Je veux un appartement à Londres… Je veux un appartement à Venise… » C’est la marque d’une obsession et non celle d’une exploration. Chaque désir doit être unique, original, et susciter une forme d’enchantement, d’émerveillement.

  • Ne pas faire une demande pour quelqu’un d’autre que vous.

Cette liste ne concerne que vous. En demandant « je veux que mon compagnon guérisse de telle maladie », vous vous immiscez dans une histoire qui n’est pas la vôtre. Or, vous ne pouvez pas intervenir pour l’autre : c’est le mettre à mal, car vous ne connaissez ni sa réalité ni le sens de son expérience. Revenez à vous, éventuellement en formulant « je veux faire en sorte que mon compagnon puisse guérir ». Vous donnez ainsi à l’autre votre énergie et celui-ci est libre d’accepter ou de refuser ce don.

  • Ne pas utiliser de diminutifs ni le mot « petit ».

Chaque désir sera pris à la lettre, car l’inconscient aime s’amuser et se jouer de nous. Par conséquent, soignez votre rédaction pour éviter qu’elle ne vous joue des tours. «Je veux une petite maison au bord de la mer » et vous voici, un jour, avec une maisonnette de poupée oubliée sur la plage. Ceci est un incontestable exercice de vérité qui nécessite justesse et exactitude en faisant des demandes claires et assumées. Par conséquent, soyez courageux, audacieux, authentique.

Vous l’avez compris, votre perception de la vie va changer et votre liste évoluer. Vous en prendrez conscience en vous relisant et les premiers désirs vous paraîtront parfois bien fades. Vous allez donc raturer, reformuler sans cesse… Alors, essayez, testez, aventurez-vous et faites différentes versions de chaque désir. C’est ainsi que se construit un chef-d’œuvre. Si vous bloquez, ne vous forcez pas à remplir votre cahier : laisser plutôt vos désirs se manifester d’eux-mêmes. Soyez attentif à rester ouvert, curieux, réceptif… Ce travail de précision est la nécessaire préparation au bouquet final. 

Année 2 • Le chef d’œuvre 

Vous voici arrivé à la dernière étape de l’exercice, la plus simple et la plus déterminante.

Sur un nouveau joli cahier, réécrivez à la main les 101 désirs qui vous sont le plus chers. Prenez votre cahier de brouillon et choisissez 101 désirs parmi les 150 énoncés. Puis réécrivez-les à la main sur votre nouveau cahier en laissant un grand espace entre chaque désir, car vous les raturerez et les remplacerez au fur et à mesure qu’ils se réaliseront.

Relisez votre liste de 101 désirs tous les jours pendant 365 jours. Relire vos 101 désirs quotidiennement vous demande de vous isoler et d’y consacrer environ six minutes par jour. C’est un rituel auquel porter une rigoureuse attention pour ancrer toujours davantage le précieux élan de chacun de vos désirs.

La réalisation de vos désirs

Ce travail d’ouverture de conscience porte ses fruits : c’est le miracle, car vos désirs se réalisent. Certains se sont, par ailleurs, déjà réalisés au cours de la première année, vous demandant de mettre à jour votre première liste.

  • Les premiers à se concrétiser sont souvent les plus imprévisibles, inédits ou étonnants. C’est pourquoi, dans votre cahier de brouillon, notez les désirs qui vous viennent par surprise, ceux qui vous semblent absurdes ou fantaisistes. Ils se réalisent vite, car votre mental n’a pas eu le temps d’élaborer de résistance.
  • Les derniers désirs à se réaliser sont justement ceux qui comportent le plus de résistances inconscientes : c’est cette partie de vous, nourrie de peur et de culpabilité, qui reste figée sur ses croyances.
  • Les désirs qui ne se réalisent pas sont les plus confrontants, car ils alimentent de grands conflits intérieurs. Prenez ces désirs à bras le corps, étudiez-les, interrogez-les… Sous la pensée caressante de votre conscience, ils deviendront réalité.

Vous voilà paré pour demander ce qui vous rend merveilleusement heureux. Tout au long du processus, vous gagnerez en conscience et abandonnerez ce qui vous retient ou vous emprisonne. Formulez donc des désirs qui vous font sourire ou vous mettent en joie et vous les verrez se manifester à la vitesse de la lumière. Votre liste se doit d’être unique, singulière, avec des mots qui résonnent et réchauffent, enchantent votre cœur. 

Un grand merci à mon amie Catherine pour m’avoir soufflé cet exercice. 

À propos de Vanina Gallo

Vanina Gallo est une coach reconnue, une pionnière de la facilitation graphique et l’auteur de “Oracle des dieux & déesses grecs” et de “Penser en images”. Elle prend soin de l’épanouissement des individus et contribue avec sa sensibilité artistique au développement harmonieux des organisations. Qu’il s’agisse de vous accompagner à relever des défis existentiels ou de faciliter les réflexions et visions d’un groupe, elle vous aide à innover et à trouver les ressources pour créer la vie que vous désirez.

4 pensées pour “La liste des 101 désirs”

  1. Cet article est génial!!! Quel programme fabuleux et inspirant! Je démarre le cahier des désirs dès ce soir . Merci Vanina pour cette invitation joyeuse, tellement toi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *