Posted on

Désir y es-tu ? : la révolution n°3

Désir, y es-tu ?

Comme le soleil qui brille de mille feux, votre potentiel est infini. À condition de pointer le curseur sur un élément essentiel : vous reconnecter à votre désir. Désir y es-tu ? Que fais-tu ? Entends-tu ?

Conditionné par des croyances qui engendrent trop souvent impuissance et frustration, nous sommes inconsciemment façonné pour survivre et nous sur-adapter, non pour être heureux. L’environnement nous pousse à rester cantonné dans notre zone de confort et à ne plus trop s’aventurer en zone inconnue. Or c’est en osant élargir cette zone de confort que nous révélons notre véritable potentiel. La révolution consiste donc à affirmer haut et fort : “Mon nouveau cadre sera celui de mon désir”. Si comme moi, vous avez grandi en entendant à maintes reprises : “On ne fait pas ce qu’on veut dans la vie”, il n’y a rien de plus renversant que d’imaginer pouvoir construire votre vie à partir de votre désir. Pour vous guider dans votre accomplissement personnel, voici les 3 lois du désir.

le Désir n’est pas le besoin

Tout d’abord, il est important de différencier deux notions, à savoir besoin et désir. Le besoin prend sa source dans le vécu archaïque et tend à la préservation : maintenir un état d’équilibre extérieur, nécessaire au bon fonctionnement physiologique, émotionnel et spirituel. Pouvoir identifier ses besoins est une étape essentielle. Pour sentir ce dont vous avez besoin, vous pouvez accueillir les états d’âme qui traînent en toile de fond et répondre à ces questions : De quoi ai-je besoin ? Comment me sentirais-je si mes besoins étaient satisfaits ? Que me procure la besoin comblé ? Vous pouvez identifier vos besoins (il sont souvent nombreux) grâce à la liste des besoins. Quand un besoin est identifié ou satisfait, il n’est plus une priorité. En partant d’un besoin comblé ou d’un état de satisfaction, vous pouvez le transformer en désir. Vous passez à une autre dimension, qui n’est plus celle de la préservation, mais celle de l’imagination active et du jeu.

Quel est votre désir ?

Votre désir, lui, n’est pas forcément en rapport avec votre besoin. Il est le mouvement spontané, changeant et mouvant de l’adulte libre et créateur. Le désir naît du vide, une zone d’inconfort qui se manifeste quand vous renoncer (dans un moment de tension et provisoirement) à vos objectifs. Vous lâchez prise en laissant de côté le contrôle et en vous détachant. Vous redevenez créateur de votre vie au moment même où vous entrez dans la dimension ludique de la vie. Cet état vous est familier car vous l’avez expérimenté enfant. En étant réceptif, ouvert, connecté aux autres et au monde, vous vous ouvrez à l’inspiration et à l’intuition. C’est dans cette zone de jeu que le désir s’exprime. Il peut rebondir sur un mot, une image ou une musique, une rencontre ou un évènement qui peut sembler anodin mais porteur de sens pour vous. Imaginez-vous au volant d’une voiture sur une route qui vous est réservée : vous seul êtes capable de lire et de comprendre la portée des signaux qui jalonnent cette route pour choisir le chemin à suivre.

Loi du désir n°1 – Le désir a une dimension symbolique : je désire ce qui a un sens pour moi.

Chaque fois qu’il y a désir, il y a empêchement. Ce sont les émotions archaïques, les croyances et certaines angoisses bien ancrées qui reprennent le dessus. Le stress remonte à la surface lorsque vous cherchez à répondre à la question : “Comment faire ? Vais-je y arriver ? Suis-je à la hauteur ?”.  Vous vous contractez intérieurement et ne pouvez plus recevoir les réponses de votre environnement. Vous vous coupez de l’état naturel qui est la satisfaction des besoins. Par exemple, vous désirez faire une rencontre et ce besoin correspond à un mouvement, une ouverture. L’environnement y répond, sauf si vous restez fixé/e sur un imaginaire venu du passé, à savoir une personne comme-ci et comme-ça ou une représentation figée : vous nourrissez votre frustration. Pour pouvoir recevoir, il faut être en état de repos et d’ouverture. Alors accueillez ces vieux fantômes que sont émotions, stress de survie et croyances, remerciez-les pour leurs bons et loyaux services, puis sentez votre désir. La réalisation suivra naturellement.

Loi du désir n°2 – Écouter et sentir son désir. Ensuite le désir trouve son chemin.

Le désir n’obéit à aucune justification. Le désir est le mouvement libre et joyeux de l’adulte que vous êtes aujourd’hui, appelé à s’accomplir en fonction de vos choix.

Loi du désir n°3 – Le désir ne se justifie pas. Je fais ça parce que c’est mon désir.

Pour vous guider, voici un de mes outils préférés : une visualisation nommée “La prairie du désir”. La visualisation n’est pas un exercice gratuit. Elle fait appel à votre imagination et répond à votre énergie vitale. Chaque fois qu’un projet qui vous tient à cœur se réalise, même en imagination, vous en faites une véritable expérience qui marque le corps et l’esprit. C’est tout votre être qui est touché.

Exercice n°3 : Désir, y es-tu ?

Installez-vous confortablement dans un endroit tranquille et laissez-vous emmener.

  • Identifier vos besoins. Écoutez et répondez à : “De quoi ai-je besoin ?”. Prenez le temps de noter ce qui vous vient. Puis gardez en tête le besoin le plus marquant. Fermez les yeux et prenez conscience de votre respiration. Respirez plusieurs fois jusqu’à sentir un rythme paisible s’installer.
  • Imaginez maintenant que vous êtes dans la nature, dans une prairie imaginaire. Visualisez-là tranquillement, jusque dans les moindres détails. Cette prairie va vous aider à faire émerger votre désir. Vous vous y promenez à votre rythme.
  • Cheminez et posez des questions, toutes celles qui vous viennent, car c’est la prairie qui vous guide. Interrogez-la. Voyez d’où viennent les réponses, car chaque aspect de la prairie peut se mettre à vous parler, se transformer, vous indiquer un chemin.
  • Ne cherchez pas à contrôler ou retenir les images qui vous viennent. Faites confiance à votre imagination. Laissez celles-ci s’imprimer au fur et à mesure que vous cheminez.
  • À chaque question, laissez la prairie et le paysage se transformer pour y répondre. Imaginez que vous avancez pris dans un mouvement, comme si vous suiviez une balle. Vous êtes cette balle qui avance et reçoit les réponses de la nature environnante.
  • Quand vous êtes rassasié et satisfait des ressources de la prairie, quittez-la et ouvrez les yeux. Qu’en est-il maintenant de votre besoin initial ? A-t-il changé, évolué ou est-il confirmé? Quel est le sentiment présent ? Quel image ou symbole gardez-vous de ce voyage ? Quel désir a émergé ? Autorisez-vous à accueillez votre désir et à vous appuyer sur son énergie motrice.

Complétez la fiche sur les désirs et besoins. Identifiez vos besoins grâce à la liste fournie.

Pour voir comment un désir mûrit pour aboutir en réalisation, lire ici. Pour explorer les exercices précédents : La richesse, c’est vous + Rêver et rêver grand.

À propos de Vanina Gallo

Créatrice de The Joyful Way, je suis une coach reconnue, une pionnière de la facilitation graphique et l’auteur de “Penser en images”. Je prends soin de l’épanouissement des personnes et contribue avec ma sensibilité artistique au développement harmonieux des organisations. Qu’il s’agisse de vous accompagner à relever des défis quotidiens et existentiels ou de faciliter les réflexions et visions d’un groupe avec la puissance de l’image, je vous aide à innover et à trouver les ressources pour créer la vie que vous désirez.

4 pensées pour “Désir y es-tu ? : la révolution n°3”

  1. Bonjour Vanina,
    je prends un immense plaisir à lire vos articles…et en correspondance avec ce que je vis en ce moment même, je me suis laissée transporté par « Désir y es-tu? ».
    Une émotion est montée lorsque devant mes yeux clos s’est manifestée la maison dans laquelle je pose mes valises. Mon désir de sécurité et d’expansion liés à ce lieu qui m’attend vient d’être vécu instantanément dans mes cellules.
    Il y a de la magie, de la confiance et surtout un geiser d’Amour à laisser les réponses nous effleurer!
    Merci beaucoup, Vanina, votre raison d’être est stimulante.
    natalia

  2. Merci Natalia, votre commentaire me touche et je suis ravie que ces exercices vous aident à poser vos valises jusque dans vos cellules !
    Habitez entièrement votre maison, à tous les étages :)
    Chaleureusement, Vanina

  3. J’ai pris du retard car je suis partie loin d’internet travailler 2 semaines et j’ai eu du mal à accéder au 3 mais my BSR est toujours en marche, plus que jamais ! Merci pour ces nouveaux posts et cette génialissime playlist !
    Moove your feet, comment résister à ça ?!!

Répondre à natalia b. Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *